Accéder au contenu principal

Par hasard (ou pas tout à fait)


Je ne dirais pas que je ne crois pas au hasard mais je suis persuadée que les choses n'arrivent pas par hasard...
Un jour d'été, me voilà avec 40 de température et frissonnante... Que se passe-t-il ? Une de mes nombreuses infections urinaires tourne à la pyélonéphrite.
Une écho de contrôle pour vérifier l'état de mes reins, l'échographe, pas très aimable, mais consciencieux regarde ma vessie. Puis me dit en partant, il faudrait aller voir votre gynéco à l'occasion j'ai vu un kyste sur un ovaire.
Ca fait tilt dans ma tête puisque nous sommes en essai bébé depuis un petit moment.
Episode 1 donc, merci la pyélo qui m'a permis de consulter la gynéco et sûrement de gagner de précieux mois.
Gynéco (pas aimable non plus d'ailleurs...) qui fait rapidement une supposition d'endométriose et me conseille d'aller faire le complément d'examens directement dans un hôpital ayant un service de PMA (ça pue du cul cette histoire).
Bien vu Madame, il s'avère que j'ai une jolie endométriose (enfin une explication aux contractions menstruelles suivies de crises de diarrhées et d'infections urinaires...). D'ailleurs je fais un petit coucou à une ancienne collègue infirmière qui avait réussi à me fait croire que mes infections urinaires étaient dues au psyché #connasse.
Bref, je vous passe les détails et toutes les émotions qui découlent de tout ça (évidemment il y en a eu un paquet). Mon objectif aujourd'hui c'est juste de vous expliquer pourquoi je suis persuadée que la majorité des choses n'arrivent pas par hasard.
Reprenons, me voilà avec une endométriose carabinée qui clairement annule tout espoir d'avoir un enfant naturellement (ça m'a été dit froidement aussi ça ! Mais où est l'empathie de certains soignants ?).
C'est parti pour la PMA (Youpi !) et on passe direct par les FIV, pas la peine de perdre son temps toute façon le chemin est bouché !
Bonne nouvelle nous sommes de bons candidats à la PMA (jeunes et beaux ;-))
Super je suis enceinte très rapidement après le transfert d'un seul embryon. 
Et paf ! Mauvaise nouvelle, après une dizaine de semaines et des taux qui évoluent mal, il s'agit d'un œuf clair.
Mais là encore pas de hasard, vous comprendrez pourquoi après ! 
(je vous passe l'hémorragie à la maison suite à la fausse couche qui aurait pu mettre la puce à l'oreille aux soignants mais qui a été minimisée puisque sûrement je m'inquiétais pour rien...)
J'ai de la chance, il me reste 2 petits œufs au congélo, cette fois on n'hésite pas et on met les 2 d'un coup.
Et paf ! Ça marche encore, me voilà enceinte pour de vrai cette fois et vu les taux à la prise de sang on devine vite que les 2 crevettes se sont accrochées.
Mon parcours PMA n'a pas été tout à fait aussi simple que ça mais nous avons été plutôt très chanceux sur ce plan.
Grossesse au top, me voilà à presque 40 SA prête à mettre bas (euh pardon accoucher !) Accouchement naturel puisque tout se présente bien, les contractions les doigts dans le nez (ben oui j'étais habituée avec les douleurs de règles insoutenables depuis l'âge de 12 ans...).
Les voilà sorties, tous s'accélère, je fais une hémorragie de la délivrance, mon utérus ne reprend pas sa place car mes organes digestifs sont en réalité complètement adhérés à mon utérus (avec les reins et la vessie aussi !). Bref c'était plus le bordel que ce que les médecins avaient envisagés.
Seul moyen de sauver mon utérus, un voyage en hélico dans un hôpital équipé à 150 Km mais je ne suis pas transportable trop de risques ! Donc seul moyen de sauver ma vie : retirer mon utérus !

Avec le recul je dis merci !
Merci le Hasard, si on veut l'appeler comme ça.
Merci pour cette fausse couche qui m'aura permis de ne pas avoir un seul enfant mais deux merveilles !
Merci cette hystérectomie qui me permet de ne plus souffrir des affreuses douleurs et de ces infections urinaires qui revenaient quasi tous les mois.
Merci le hasard, je n'avais pas conscience de vivre jusque là avec un tel handicap. Mais quel confort de vie gagné aujourd'hui.
Merci la vie.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Le sevrage de la tétine ou la dépendance à la succion !

3 ans de vie, une rentrée des classes en septembre, des tétines qui nous ont sauvé bien des soirées, mais voilà : quand est-ce qu'on arrête et comment ?
Si vous fouinez un peu sur le net à ce sujet, vous trouverez de tout mais surtout des experts ayant des avis très divergents ! Entre la pédopsy qui dit de ne pas s'inquiéter car on n'a jamais vu d'ado avec une tétine, et qu'il n'y a pas de conséquences sur le langage et la dentition. Et la société canadienne de pédiatrie qui recommande de démarrer le sevrage dès 12 mois afin de limiter les conséquences sur le langage et la dentition... Et même les dentistes ne sont pas tous d'accord !
Bref ! Ça ne va pas nous aider tout ça ! Bon alors du coup on laisse tomber Google et on se fie à son ressenti de parent. Ça marche bien en général ça non ?!
Personnellement, ce qui m'a motivé c'est de constater que mes filles (de 3 ans) ont un vocabulaire très riche mais une articulation pas hyper élaborée ! En gros,…

Donner la vie mais rester en vie !

Pour commencer, ne soyez pas effrayés par le titre, l'histoire finit bien, la preuve je suis là pour vous en parler ! Je suis une heureuse maman de jumelles de bientôt 2 ans et demi. Depuis leur naissance, les filles n'ont jamais été séparées de leur papa et moi-même plus d'une journée. Elles n'ont jamais été confiées plus d'une journée à quelqu'un. Alors là certains se disent : "mais ils sont fous" "ils sont trop fusionnels" "faut couper le cordon" ou alors "ils ont raison", "je suis pareille". Le propos n'est pas là, je n'écris pas aujourd'hui pour avoir vos avis ou vos conseils. Sans vouloir vous vexer, je n'en ai pas besoin à ce sujet. J'écris aujourd'hui, plutôt pour moi, un peu égoïstement, pour extérioriser certaines choses et peut-être aider quelques personnes,  qui sait.
Bon ! Je ne sais pas trop par où commencer... Il y en aurait tellement à écrire...  L'endométriose, le pa…

Objectif : se remettre à flot !

Il paraît que les cordonniers sont les plus mal chaussés, expression validée ici ! Vous ne le savez peut-être pas mais je suis Conseillère en Economie Sociale et Familiale de formation. En gros, mon job c'est d'accompagner des personnes socialement avec une petite spécificité sur le BUDGET... Et là mon expression de départ prend tout son sens...
Pour l'anecdote, récemment, il m'est arrivé d'avoir un rappel EDF super méga élevé ! J'ai essayé de négocier pendant des heures par téléphone juste pour repousser la date de prélèvement d'une semaine et j'ai eu du mal... Alors que dans mon travail j'ai déjà fait annuler des dettes inimaginables ou fait débloquer des aides impensables... Bref ! Tout ça pour dire que je pense me débrouiller pas trop mal professionnellement mais alors quand il s'agit de notre budget, c'est une autre histoire.
Ce mois-ci est particulièrement sensible... Alors ni une ni deux je sors de mon sac ma solution miracle. J'…