Accéder au contenu principal

Romy la chevalière et le Prince de la Tour du Dragon


Il était une fois, dans un pays lointain, une jeune chevalière qui s’appelait Romy.
Il s’agissait d’une fille extraordinaire qui adorait les défis.
Elle était secrètement amoureuse du Prince de la Tour du Dragon.

Le Prince de la Tour du Dragon y était enfermé depuis plusieurs années. Le château où se situait cette dangereuse tour se trouvait à environ 10 000 pieds, de l’autre côté de la forêt et de la prairie.

Un matin, en se levant, Romy se dit qu’il était grand temps d’aller libérer son Prince charmant. Décidée, elle se prépara, elle enfila sa plus belle armure, tressa ses longs cheveux roux, sans oublier de se parfumer. Elle était maintenant prête à affronter le Dragon de la Tour ! Sa fidèle jument Lili l’attendait patiemment devant l’écurie.

Romy était une chevalière pacifique, elle ne possédait pas d’épée. Elle emmena avec elle un très grand sac, juste au cas où…
Romy et Lili partirent motivées à travers les herbes hautes. Arrivées à l’orée du bois, elles tombèrent nez à nez avec le Loup !
« Bonjour ! » dit ce dernier d’un air étonné. « Que faites vous si tôt dans la forêt ? »
Romy expliqua alors au loup qu’elle était très amoureuse du Prince de la Tour du Dragon et qu’elle était en route pour le libérer.
Le loup tenta de l’en dissuader mais n’y parvient pas.
« Le dragon est terrible, il ne te laissera pas entrer ! » dit-il d’une voix tremblante. « Laisse moi au moins t’aider. Un loup ça fait peur ! Emmène moi avec toi » lui proposa gentiment le Loup.

La chevalière accepta, le Loup avait sûrement raison il pourrait peut-être l’aider. Elle le cacha dans son grand sac et repartit sur le dos de Lili avec le loup.

Les trois amis continuèrent leur chemin quand ils rencontrèrent, à la sortie du bois, la famille Hérisson qui traversait tranquillement devant eux.
Le papa, la maman et leur fils demandèrent à Romy où elle allait ainsi.
« Je vais libérer le Prince de la Tour du Dragon » dit elle fièrement !
La famille Hérisson, très motivée par cette aventure proposa d’accompagner la jolie chevalière.
Romy accepta et glissa dans son sac, le papa, la maman et le fils Hérisson.

On entendit alors un grognement sortir du sac ! C’était le Loup qui c’était fait piquer les fesses par les épines des hérissons surpris de le trouver là ! Une fois tous les animaux correctement installés, la petite troupe repris sa route.

Après avoir traversé la forêt, il restait une grande prairie à parcourir avant d’atteindre la tour du château que Romy voyait apparaître au loin.
Son cœur battait de plus en plus fort dans sa poitrine, elle ne savait pas si c’était la peur ou le fait de se rapprocher du Prince de la Tour du Dragon.

Lili galopait de plus en plus vite quand elle s’arrêta brusquement devant une douzaine d’escargots !
Il y avait devant ses sabots la famille Escargot qui revenait tranquillement de sa promenade matinale.
Avant même que la famille ne le demande, Romy expliqua qu’elle était en route pour libérer le Prince de la tour du Dragon.
Elle ne savait pas bien à quoi pourraient lui servir les escargots devant le terrible dragon mais elle leur proposa de monter à leur tour dans son grand sac.

Mamie Escargot accepta de suite, toute excitée à l’idée de se déplacer rapidement pour une fois, suivie de toute sa famille !

Cette fois Romy était tout prêt, son coeur s’accélérait encore, elle ne pouvait plus faire demi-tour et devait libérer l’amour de sa vie.

Elle descendit doucement de Lili, pris son sac sur l’épaule et se dirigea à pas de loup en direction de la tour.
Il n’y avait personne devant la porte alors elle l’ouvrit silencieusement.

C’est alors qu’elle entendit un horrible ronflement ! GRRRRRRRRRRRR
Le terrifiant dragon dormait paisiblement en haut de l’escalier.
C’était l’occasion de libérer le Prince se dit Romy qui voulait vite en profiter pendant le sommeil du dragon.
Elle monta alors sur la pointe des pieds les escaliers, passa silencieusement à côté du gros museau chaud et fumant du dragon endormi.

Elle arriva jusqu’à la porte de la pièce où était prisonnier le Prince de la Tour du Dragon. La porte n’était même pas fermée à clef et Romy n’eut qu’à appuyer sur la poignée pour voir apparaître son beau Prince ! Il était encore plus beau que dans ses souvenirs…
La cavalière se ressaisit rapidement et fit signe au Prince de la suivre discrètement.

C’est alors que le Prince referma la lourde porte derrière lui dans un grincement qui réveilla le dragon ! « Criiiiiiiiiiii »
« Qui ose venir déranger mon sommeil » gronda le dragon mal réveillé.
Romy eut une idée ! Elle fit sortir le Loup de son sac pour qu’il fasse peur au dragon car c’est bien connu, les loups ça fait peur ! Mais le dragon n’eut pas peur du tout et le loup dévala l’escalier en courant, la queue entre les pattes.

La chevalière commença à regretter de ne pas avoir pris d’épée mais elle eut une nouvelle idée. Elle attrapa les hérissons, leur demanda de se mettre en boule et les fit rouler aux pieds du dragon. Celui-ci rigola ! Les épines ne piquaient pas du tout sa peau trop dure mais le chatouillaient !

Le prince et sa sauveuse commençaient à avoir vraiment peur, le dragon se rapprochait de plus en plus. C’est alors que Romy se rappela que la famille Escargot se trouvait encore dans le sac. Elle décida de retourner le sac sur la dernière marche pour laisser une chance de se sauver aux gentils escargots.

Le dragon, qui n’avait pas vu les escargots, posa sa grosse patte sur la dernière marche juste à côté des amoureux. Mais il n’eut pas le temps de les approcher qu’il glissa sur la douzaine d’escargots et se retrouva assommé tout en bas, de l’escalier en colimaçon, de la tour !

La chevalière et le Prince eurent alors le temps de se sauver à toute vitesse main dans la main avant de sauter sur le dos de Lili qui les conduisit le plus loin possible de la tour du château.


La légende dit que la tour de ce château est toujours gardé par un méchant dragon mais qu’il suffirait de lui montrer un petit escargot pour pouvoir y entrer. Mais chuuuut, c’est un secret !

Anaëlle Atipique



Si vous êtes arrivés jusque là, vous vous dites peut-être "Mais qu'est-ce qu'elle a consommé ?!" 
Non non rien du tout promis ! J'ai juste mis par écrit une histoire "dans le noir" comme on les appelle ici. C'est une histoire tout juste sorti de mon imagination racontée à mes filles dans le noir. Et comme celle-ci leur avait beaucoup plu j'ai souhaité en garder une trace. Alors du coup j'ai ajouté quelques détails car à l'écrit c'est plus facile mais les grandes idées sont là :
- Une femme héroïne et surtout pas princesse (Féministe ? non ! )
- Un gentil loup (ras le bol qu'il fasse flipper celui-là)
- Les animaux les plus petits qui remportent la partie !

Çà manque d'une petite illustration mais je suis pas super douée pour ça alors je vous épargne !


Commentaires

  1. Je kiffe !!! Un roman jeunesse !? Envoie le à des maisons d'édition spécialisées !

    RépondreSupprimer
  2. Je me doutais que c'était toi quand j'ai vu que j'avais un commentaire. Merci j'ai écrit ce texte pour garder une trace en 1h sans relecture alors imaginer une publication... 😘

    RépondreSupprimer
  3. Mais quelle imagination !! je suis épatée. Pour l'illustration il suffit de demander au talent de laetivanille ��

    RépondreSupprimer
  4. J'adore ! Bravo
    Pour plus de magie je conterais ce conte à mon fils et qui je l'espère la transmettra à son tour et qui sait cette histoire deviendra peut-être célèbre...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ohhhhhhhhhh merci ! Ravie que tu apprécies ça me fait plaisir. Pour la célébrité lol

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Le sevrage de la tétine ou la dépendance à la succion !

3 ans de vie, une rentrée des classes en septembre, des tétines qui nous ont sauvé bien des soirées, mais voilà : quand est-ce qu'on arrête et comment ?
Si vous fouinez un peu sur le net à ce sujet, vous trouverez de tout mais surtout des experts ayant des avis très divergents ! Entre la pédopsy qui dit de ne pas s'inquiéter car on n'a jamais vu d'ado avec une tétine, et qu'il n'y a pas de conséquences sur le langage et la dentition. Et la société canadienne de pédiatrie qui recommande de démarrer le sevrage dès 12 mois afin de limiter les conséquences sur le langage et la dentition... Et même les dentistes ne sont pas tous d'accord !
Bref ! Ça ne va pas nous aider tout ça ! Bon alors du coup on laisse tomber Google et on se fie à son ressenti de parent. Ça marche bien en général ça non ?!
Personnellement, ce qui m'a motivé c'est de constater que mes filles (de 3 ans) ont un vocabulaire très riche mais une articulation pas hyper élaborée ! En gros,…

Donner la vie mais rester en vie !

Pour commencer, ne soyez pas effrayés par le titre, l'histoire finit bien, la preuve je suis là pour vous en parler ! Je suis une heureuse maman de jumelles de bientôt 2 ans et demi. Depuis leur naissance, les filles n'ont jamais été séparées de leur papa et moi-même plus d'une journée. Elles n'ont jamais été confiées plus d'une journée à quelqu'un. Alors là certains se disent : "mais ils sont fous" "ils sont trop fusionnels" "faut couper le cordon" ou alors "ils ont raison", "je suis pareille". Le propos n'est pas là, je n'écris pas aujourd'hui pour avoir vos avis ou vos conseils. Sans vouloir vous vexer, je n'en ai pas besoin à ce sujet. J'écris aujourd'hui, plutôt pour moi, un peu égoïstement, pour extérioriser certaines choses et peut-être aider quelques personnes,  qui sait.
Bon ! Je ne sais pas trop par où commencer... Il y en aurait tellement à écrire...  L'endométriose, le pa…

Objectif : se remettre à flot !

Il paraît que les cordonniers sont les plus mal chaussés, expression validée ici ! Vous ne le savez peut-être pas mais je suis Conseillère en Economie Sociale et Familiale de formation. En gros, mon job c'est d'accompagner des personnes socialement avec une petite spécificité sur le BUDGET... Et là mon expression de départ prend tout son sens...
Pour l'anecdote, récemment, il m'est arrivé d'avoir un rappel EDF super méga élevé ! J'ai essayé de négocier pendant des heures par téléphone juste pour repousser la date de prélèvement d'une semaine et j'ai eu du mal... Alors que dans mon travail j'ai déjà fait annuler des dettes inimaginables ou fait débloquer des aides impensables... Bref ! Tout ça pour dire que je pense me débrouiller pas trop mal professionnellement mais alors quand il s'agit de notre budget, c'est une autre histoire.
Ce mois-ci est particulièrement sensible... Alors ni une ni deux je sors de mon sac ma solution miracle. J'…